Record de levée de fonds pour les startups de la Fintech

En quelques mois seulement, les startups de la Fintech sont parvenues à lever plus de 26 milliards de dollars autour du monde. Une performance financière inédite.

Les startups de la Fintech en plein boom

L’année 2018 est en train d’exploser tous les compteurs. Les jeunes pousses du secteur de la finance attisent les convoitises à tel point que les investisseurs n’hésitent pas à y injecter des fonds. Beaucoup de fonds même. La preuve en est avec la performance financière qui se joue actuellement. Car en l’espace de quelques mois seulement, les startups de la finance sont parvenues à lever non moins de 20 milliards de dollars dans le monde rien qu’au deuxième trimestre 2018, et déjà 26 milliards depuis le début de l’année. Soit déjà 60% de mieux que sur toute l’année 2017.

Si cette levée de fonds spectaculaire a été entraînée par l’introduction en Bourse fracassante de la startup Adyen – spécialisée dans le paiement électronique – mais aussi par la levée de fonds historique du Chinois Ant Financial (14 milliards de dollars en mai dernier) – pour une banque digitale valorisée à 150 milliards de dollars -, plus d’une trentaine de jeunes pousses du secteur sont dorénavant valorisées à plus d’un milliard de dollars, dont quatre en Europe d’après l’étude de CB Insights.

Ce qui dénote par ailleurs est le fait que ces levées de fonds portent essentiellement sur les fameuses « licornes », à savoir des startups non cotées en Bourse mais valant plus d’un milliard de dollars. Et c’est sur ce point que le secteur performe particulièrement en ce moment : la Fintech compte dorénavant 29 licornes dans le monde dont 18 aux USA et 4 en Europe, pour une valorisation cumulée frôlant la barre des 85 milliards de dollars. Aux côtés de Ant Financial citons Tradeshift – plateforme de facturation -, Datminr – recherches d’informations en ligne -, Revolut – services financiers et bancaires – , ou encore Policy Bazaar – assurance en ligne et comparaison d’offres-.

Le point commun de toutes ces pépites ? Elles disruptent le marché, proposent des services en ligne novateurs, simples et à des tarifs avantageux. Des jeunes pousses qui challengent les poids lourds du marché et qui finiront par entrer dans leur giron, à l’instar de Ant Financial, déjà racheté par Ali Baba, le mastodonte chinois de l’e-commerce.

Méga levées et Blockchain

Au-delà de ce niveau de performance record, le secteur de la Fintech s’est distingué par les impressionnantes levées de fonds. Des levées de fonds sans cesse plus importantes, comme en témoignent les dix plus grosses opérations du trimestre dernier qui ont chacune dépassé la barre des 100 millions de dollars. L’Asie et les États-Unis continuent de mener la danse en la matière : Policy Bazaar a levé 347 millions de dollars, Revolut a levé 250 millions de dollars notamment.

Aussi, les cryptomonnaies et la Blockchain sont deux segments qui continuent d’attirer les regards des investisseurs. Les startups du secteur sont parvenues à lever plus de 630 millions de dollars au deuxième trimestre, explosant le total du premier trimestre 2018 – 179 millions -. Le résultat de 2017 est déjà battu, 900 millions de dollars sur l’année.   

Circle, la startup US spécialisée sur les cryptomonnaies sort du lot avec une méga levée de 110 millions de dollars auprès de la société Bitmain et de fonds de capital-risque. La jeune pousse est déjà valorisée à 3 milliards de dollars, une performance qui la classe de facto dans les fameuses licornes.

Le Top 3 des meilleures banques pour TPE et PME

Les établissements bancaires ferraillent pour s’attirer les faveurs des clients professionnels. Entre des services en ligne taillés sur-mesure et des offres tarifaires attractives, elles mettent tout en place pour être en résonance avec les attentes des chefs de PME et de TPE. De leur côté, ces responsables d’entreprise ont besoin de proximité, de réactivité, de conseil et d’accompagnement. Trois banques, dont deux 100% en ligne, sortent du lot. Les voici.

Boursorama Pro, tarifs mini, services maxi

Filiale de la Société Générale, Boursorama Pro a mis au point une offre de banque en ligne spécialement adaptée aux TPE et aux micro-entreprises. Les besoins des chefs d’entreprise de cette taille diffèrent de ceux des moyennes et grandes structures et Boursorama Pro l’a bien saisi. Le tarif de 9€ TTC/mois pour détenir un compte bancaire professionnel fait parfaitement écho aux budgets serrés. L’offre de Boursorama Pro comprend un package attractif avec la mise à disposition d’une carte bancaire Visa Classic ou Premier  « sans frais cachés » c’est-à-dire sans qu’aucune commission de mouvement ni frais de prélèvements SEPA entreprises ne soient ponctionnées.

En prime, l’offre comprend également une autorisation de découvert égale à 4 000€ maximum, une assurance professionnelle complète – Boursorama Protection Pro – mais aussi un livret d’épargne pro, actuellement rémunéré à 0,30% sans plafond de versement. Et en bonus, les clients peuvent bénéficier d’un terminal de paiement mobile, le M-Pos. 

La Banque Fiducial, simplicité et clarté

L’offre Compte Club Entrepreneurs de la Banque Fiducial est 100% destinée aux TPE et PME. L’un des points forts de l’offre de cette banque en ligne est de donner la possibilité aux clients d’être accompagnés par un conseiller. Idéal pour faire évoluer le service, bénéficier d’un crédit pro ou souscrire à une assurance par exemple.

Le compte courant est facturé à 15€ TTC/mois, mais la grande différence avec les offres concurrentes réside dans le fait qu’il est rémunéré dès le premier euro, à hauteur de 0,6% brut. Soit bien mieux que la plupart des livrets d’épargne classiques.

Le package de l’offre comprend une carte Visa Business et les commissions de mouvements ainsi que la gestion de la totalité des opérations courantes – prélèvements, virements SEPA, émissions et encaissements de chèques… – sont compris dans le tarif mensuel. Simple et clair pour l’entrepreneur qui peut dès lors se focaliser sur les opérations courantes de son activité.

L’offre HSBC professionnels, le poids d’une banque de prestige

La banque HSBC, réputée être une banque prestigieuse, crée la surprise car une offre accessible pour les TPE et PME est commercialisée non sans un certain succès. Ici, pas de banque en ligne, mais une relation traditionnelle. Plus chère que les offres précédentes, puisque facturée à 37,50€ TTC/mois, l’offre professionnelle de HSBC se base sur un avantage de taille : un conseiller professionnel totalement dédié permet aux dirigeants de PME et de TPE d’obtenir des réponses, d’être conseillés et orientés. Un point très fort qui fait écho à l’attente d’accompagnement, de proximité et d’écoute des chefs d’entreprises.

Les principaux frais de fonctionnement sont par ailleurs inclus dans le tarif, aucune facturation additionnelle n’est pratiquée et les clients peuvent choisir entre deux types de cartes bancaires internationales : Visa Business ou Visa Gold. Et pour plus de souplesse dans la trésorerie, le plafond de découvert autorisé est fixé à 7 500€/mois.

Vers une fusion entre MeilleurTaux et CBanque

Contrôlé par Goldman-Sachs, MeilleurTaux.com est sur le point d’engloutir le site d’informations bancaires CBanque. Une opération qui ouvrirait sur la création d’une sorte de supermarché en ligne de la finance.

Le comparateur de taux de crédit immobilier MeilleurTaux.com bénéficie d’une forte visibilité et d’une toute aussi forte notoriété sur son marché. Contrôlé par un fonds géré par le puissant groupe Goldman-Sachs, la plateforme cherche à poursuivre sa stratégie de diversification en se rapprochant du site CBanque. Spécialisé dans l’information bancaire et financière, CBanque revendique plus de 2 millions de visites par mois

Les négociations vont bon train entre les deux entités et le rachat ne devrait plus qu’être une question de détails. Finizy, le fonds qui gère MeilleurTaux.com expliquait dans un communiqué que « Le site CBanque a bien entendu vocation à maintenir son indépendance éditoriale, qui en fait un site apprécié pour son suivi de l’actualité des produits et services, mais aussi pour la pertinence et l’objectivité de ses analyses et outils ».

MeilleurTaux poursuit son développement

Avec non moins de 35 millions de visites officiellement comptabilisées l’an passé, MeilleurTaux.com est dans un cercle de croissance vertueux. Après avoir mis la main en 2014 sur le site Choisir-ma-banque.com, un comparateur de frais bancaires et de livrets d’épargne – renommé Meilleurebanque.com -, MeilleurTaux.com ne veut pas s’arrêter en si bon chemin. Hervé Hatt, président de Finizy, dévoilait il y a quelques semaines de cela à la presse : « Avec cette acquisition, le groupe Finizy enrichit sa position de tiers de confiance avec un nouvel axe, autour de l’information spécialisée sur les thématiques « Argent au quotidien » pour tous les Français ».

Ce rapprochement n’est pas anodin car il est piloté en coulisse par le fonds West Street Capital Partners, lui-même géré par la célèbre banque américaine Goldman Sachs. Des membres de l’équipe dirigeante de la banque US avaient salué en 2017 « l’équipe remarquable de MeilleurTaux.com, menée par son président Hervé Hatt, qui a su bâtir un véritable champion français » ainsi que « son modèle innovant, qui combine une plateforme digitale et un réseau intégré de franchisés entrepreneurs. ». Il faut dire en effet que MeilleurTaux.com mêle intelligemment présence en ligne et réseau de points de vente physiques à l’aide de près de 300 agences réparties sur tout le territoire français.

MeilleurTaux.com poursuit tambour battant sa stratégie de diversification grâce à de multiples acquisitions. L’an passé, la plateforme avait mis la main sur meilleurtauxpro.com, un comparateur de taux d’intérêts destiné à une clientèle de professionnels. En 2016, c’était au tour de Préféo – regroupement de crédits -, rebaptisé meilleurtauxsolutions.com, d’entrer dans le giron du groupe. D’autres plateformes web avaient suivi le mouvement : MerciHenri (devenu meilleuressurance.com), puis Assuréa Distribution (courtier grossiste en assurance emprunteur) mais aussi Younited Crédit. Si chacun de ces sites conservent son identité et son domaine d’activité, il permet à MeilleurTaux.com d’étendre considérablement son influence sur le vaste marché des services financiers et bancaires proposés tant aux particuliers qu’aux professionnels.